23 avril 2009

VIOLENCE

Affiche de dénonciation de la violence. J'ai choisi d'illustrer la violence dans les médias.

Sur l'affiche : "La violence dans les médias rend insensible à la véritable violence.
Violence visuelle au quotidien."

Violence denonciation poster. I choose to illustrate the violence in medias.

Text on the poster : " Violence in medias make people insensible to the real violence.
Everyday's visual violence."

RENDU_SD2

Posté par Remy B à 10:30 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur VIOLENCE

    tout à fait d'accord

    Mais pas seulement dans les médias, dans notre parler de chaque jour, dans les jeux...partout.

    Pourtant j'ai laissé, même petit mon fils regarder la télé, jouer à l'ordinateur , etc.
    Mais , souvent, dès son plus jeune âge, dans nos propos, dans ses jeux je lui faisais remarquer
    "tu dis en jouant je vais te tuer"
    "je te dis si je te continue je vais te mettre une fessée qui te laissera le derrière rouge"

    et si nous n'y faisons pas attention, un jour on trouve "normal" de faire mal. Et ça c'est affreux.
    Et je lui rappelais une anecdote lorsque qu'un de ses copains, ou un de ses animaux , avaient eu mal, avaient failli mourir, et notre peine , et notre angoisse.

    Naturellement, je ne fais pas ce type de remarque chaque jour, mais au moins une ou deux fois par semaine, et même encore aujourd'hui, alors qu'il va avoir 11 ans.

    Posté par bicounette87, 23 avril 2009 à 10:46 | | Répondre
  • Dans un certain sens, on peut considérer qu'une expérimentation fictive de la violence lors du plus jeune âge permet aux enfants de faire leurs armes envers la cruauté de la vie réelle. Quelque part, un passage necessaire pour devenir adulte.

    C'est un peu le contrepoint de trop de dénonciation.

    Posté par Celyniel, 23 avril 2009 à 11:14 | | Répondre
Nouveau commentaire